Vous êtes ici

Coopération et solidarité internationales

Les Relations Extérieures accompagnent les dynamiques et les projets de coopération et de solidarité internationale et sensibilisent les héraultais. Les initiatives doivent être, avant tout motivées par le lien humain et les valeurs fondamentales que sont la démocratie locale, la solidarité, les droits de l'homme et la francophonie. Elles peuvent s’inscrire également dans le cadre de la Loi Oudin-Santini sur l’eau.

Secteurs d’Intervention

  • Santé et action sociale,
  • Aide au développement
  • Accès à l’éducation
  • Agriculture durable
  • Environnement,
  • Accès à l’eau
  • Education à la citoyenneté
  • Aide humanitaire à caractère exceptionnel
LE SAVIEZ-VOUS ? « Conter ce qui compte » : L’implication du grand public dans la coopération et la solidarité se veut ouvert et participatif. Altruisme, partage et travail sont présents dans toutes les actions de solidarité en Hérault.

SUR LE TERRAIN

Madagascar

Le Département soutient plusieurs associations héraultaises engagées dans la solidarité internationale comme par exemple : l'association « Lumières et Vie » et son projet « Ranon Tsika II » à Madagascar, d’extension de l’adduction d’eau de 2.000 à 15.000 personnes à Akamosoa en partenariat avec l’association « Abbé Pierre » locale : mise en place de points d’eau à la maternité/dispensaire, à l’école, au collège, à la cantine scolaire, au village et construction de latrines. Ce projet a fait l’objet d’échanges et de sensibilisation à la solidarité internationale et à l’action humanitaire des jeunes de classes de 6ème des collèges de Cessenon, Olonzac et Saint-Chinian avec leurs homologues d’Akamassoa et fourniture de matériel scolaire dans une démarche citoyenne.

Maroc

Préservation de la lagune de la Merja Zerga

Partenariat entre deux associations héraultaise et marocaine : La Goutte d’Ô en Hérault, facilite une meilleure gestion patrimoniale des lagunes de la Merja Zerga et de l’Etang de l’Or, espaces protégés par des labels internationaux (RAMSAR). Les enfants des deux sites sont formés et sensibilisés à l’importance de la biodiversité et aux enjeux de sa protection, par un comportement respectueux du milieu. Préservation de la nature, Solidarité, Connaissances, Expertise et Partage sont au programme !

Gestion de l'eau et de l'assainissement dans la vallée de l’Arghen (Région du Souss Massa)


La Loi dite « Oudin-Santini » du 9 février 2005 permet aux collectivités locales et à leurs syndicats de mobiliser jusqu’à 1% de leur budget « Eau et Assainissement» pour des opérations de coopération décentralisée portant sur la gestion de l’eau. 

Afin de favoriser l’utilisation de ce dispositif, le Département s’est engagé depuis plusieurs années à soutenir les communes ou syndicats se portant volontaires pour un tel partenariat, Ainsi, les communes de Ganges, Marseillan , Marsillargues, Montaud et Saint Just, le Sivom de la Pallus, le Syndicat mixte du Bassin de l’Or (Symbo) et le Syndicat mixte Garrigues Campagne ont bénéficié d’un appui du Département pour la mise en oeuvre de leur partenariat de coopération dans le domaine de l’eau et de l’assainissement au Maroc, dans la Vallée de l'Arghen (montant global des aides du Département sur 2016/2017 : 41.160€). De plus, l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse abonde ces projets à hauteur de 80% des financements.

L’école Agro Paris-Tech offre son savoir-faire dans ces projets de coopération. En 2017, 5 projets ont été mis en service ; en 2018 et 2019, d’autres se concrétisent.

En avril 2019, des étudiants du Mastère Spécialisé Gestion de l'Eau sont allés sur le terrain, accompagnés par l'association « Experts solidaires ».

Tourisme solidaire dans la vallée de l’Arghen 

Dans le cadre de l’appel à projet franco-marocain triennal 2019-2021, le Département s'est engagé à soutenur le projet «  Accompagner l’entrepreneuriat : activités touristiques durables dans la vallée de l’Arghen », porté par la commune de Marseillan.

Ce projet a pour but d’accompagner l’entrepreneuriat à travers le développement d’activités touristiques dans cette vallée de l’Anti Atlas marocain.  La qualité des patrimoines et de l’accueil dans la vallée de l’Arghen appelle un développement touristique en favorisant la sensibilisation et la formation. Le projet a une durée de 24 mois. Ce projet sera mené en parallèle de projets de coopération décentralisée qui lient des communes de l’Hérault et de la vallée de l’Arghen, projets également soutenus par le Département.