Vous êtes ici

Seniors

Le Département s’engage pour les séniors

« Le peintre Henri Matisse disait « On ne peut pas s’empêcher de vieillir, mais on peut s’empêcher de devenir vieux ». Pour beaucoup d’entre nous, « être vieux » est une question d’état d’esprit plutôt qu’une question d’âge. Préserver sa santé, une bonne hygiène de vie et s’entourer restent les meilleures clés pour retarder le vieillissement. Et cela, bien avant de penser à l’allongement de la durée de vie. Pourtant, notre société vieillit. C’est un fait. Un Héraultais sur quatre a plus de 60 ans et dans 20 ans, les séniors auront progressé de plus de 48 %.

Alors, autant bien vieillir et construire une société harmonieuse où les anciens puissent avoir leur place et partager le plus longtemps possible leur temps auprès des plus jeunes. 

Si la grande nouveauté de 2018 est la reconnaissance officielle des « proches aidants » avec le soutien du Département pour des périodes de répit ou en cas d’hospitalisation, notre action globale est de mettre en place les solutions pour que chacun puisse vivre le plus longtemps possible chez soi, entouré des siens ou protégés dans des établissements d’accueil, chacun bénéficiant de l’attention et des soins d’un personnel qualifié. Dans la Silver économie, de nouveaux métiers apparaissent pour aider les séniors, et ce secteur est désormais un formidable enjeu pour l’emploi des plus jeunes. Répondre aux besoins des personnes âgées, participer à leur épanouissement, aider leur entourage, apporter des conseils, accompagner les démarches, faciliter les contacts… partout et sur tout. Tel est notre engagement.» 

Kléber MESQUIDA

Président du Département de l’Hérault

« Respecter l’âge, c’est respecter la vie »

Entretien avec Patricia WEBER, vice-présidente du Département de l’Hérault, déléguée aux solidarités à la personne.

« Quel rôle joue aujourd’hui le Département auprès des séniors ? »
Le Conseil départemental coordonne toute la politique sénior, désormais renforcée par la loi ASV. Cette loi améliore le maintien à domicile des personnes âgées, permet de prévenir la perte d’autonomie, d’optimiser la coordination des intervenants, et la création de résidences « autonomie ». C’est primordial, car nous sommes, ou serons un jour, tous concernés par le vieillissement d’un parent ou d’un proche. Se préoccuper des femmes et des hommes qui avancent en âge, c’est donc envisager notre avenir à tous. Il faut donc changer de regard sur le vieillissement, parce que respecter l’âge, c’est respecter la vie.
« Quelles nouveautés apportent la loi ASV ? »

Cette loi est une avancée majeure pour toutes les personnes concernées. La grande nouveauté réside dans la prise en compte des aidants. Ils pourront bénéficier d’une aide au répit allant jusqu’à 500 € une fois par an. De plus, si jamais l’aidant doit être hospitalisé, la personne aidée sera aussitôt prise en charge pour un montant allant jusqu’à 992 €. La refonte de l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) était aussi indispensable.

« Comment cela se concrétise-t-il en termes de moyens ? »

Pour les bénéficiaires de l’APA à domicile, les plans d’aides sont améliorés et revalorisés. C’est très important car, jusqu’à présent, les personnes âgées n’utilisaient pas toutes les heures d’accompagnement dont elles disposaient, parce qu’elles n’avaient pas toujours les moyens de financer leur participation. Cela génère une meilleure prise en compte des besoins et des attentes des bénéficiaires, notamment pour les personnes les plus dépendantes et avec des ressources réduites. Cela aura aussi un impact en matière d’emploi dans le secteur de l’aide à domicile.

« Et au niveau du Département ? »

La loi a donné au Président du Conseil départemental la responsabilité de mettre en place des Conférences de financeurs de la Prévention de la Perte d’Autonomie (CFPPA) qui réunit tous les acteurs de l’autonomie (Agence régionale de santé (ARS), caisses de retraites, mutuelles, l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH)). Enfin, au niveau des services du Conseil départemental, le Président du Département, Kléber Mesquida, a pour priorité une réactivité accrue et des réponses personnalisées à la situation de chaque personne âgée.

Pour plus d’informations

Le site national d’information pour les personnes âgées

www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr