Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Département de l'Hérault

Les structures d’hébergement

Les structures d’hébergement relèvent du code de l’action sociale et des familles et se répartissent entre :

  • Les résidences autonomie : les résidences autonomie sont des ensembles de logements pour les personnes âgées associés à des services collectifs, souvent construites à proximité des commerces, des transports et des services. Elles sont majoritairement gérées par des structures publiques ou à but non lucratif. Le coût du logement y est modéré. Structures non médicalisées, elles accueillent des personnes âgées pas ou peu dépendantes. Elles offrent un socle de prestations minimales (administration, restauration, sécurité, entretien…) et des actions de prévention de la perte d’autonomie assurées par du personnel qualifié. La personne est locataire de son logement et bénéficie des mêmes droits qu’à domicile.
  • Les structures médicalisées : elles ont vocation à accueillir des personnes plus dépendantes, nécessitant une aide, un accompagnement et des soins quotidiens. Elles signent une convention avec le conseil départemental et l'ARS (agence régionale de santé) qui leur apportent des financements en contrepartie d’objectifs de qualité de prise en charge.  

Etablissements médicalisés pour les personnes âgées

Il existe 3 types d'établissements médicalisés pour les personnes âgées dans l’Hérault :

    • Les établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Les EHPAD sont des maisons de retraite médicalisées qui proposent un accueil en chambre. Les EHPAD s’adressent à des personnes âgées de plus de 60 ans qui ont besoin d’aide et de soins au quotidien. Les EHPAD ont pour mission d’accompagner les personnes fragiles et vulnérables et de préserver leur autonomie par une prise en charge globale comprenant l’hébergement, la restauration, l’animation et le soin.

Ces personnes peuvent être partiellement ou totalement dépendantes de l’aide de quelqu’un dans les actes de la vie quotidienne pour des raisons physiques ou mentales. Les EHPAD sont à même d’accueillir les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer et de maladies apparentées.

Les résidents qui ont besoin d’un accompagnement dans les actes essentiels de la vie (pour le lever, le coucher, la toilette, les repas…) sont aidés par le personnel de l’EHPAD. Une équipe soignante réalise les soins sous le contrôle d’un médecin coordonnateur. Les soins quotidiens sont effectués par l’équipe soignante de l’EHPAD. Le médecin coordonnateur et son équipe s’occupent également de la coordination des interventions du médecin traitant (qui n’est pas le médecin coordonnateur) et des rendez-vous avec les spécialistes. Le résident a le libre choix de son médecin traitant.

    • Les unités de soins de longue durée (USLD)

Les USLD (unités de soins de longue durée) sont des structures hospitalières s’adressant à des personnes très dépendantes dont l’état nécessite une surveillance médicale constante.

Les USLD sont des structures d’hébergement et de soins dédiées aux personnes âgées de plus de 60 ans. Elles sont adossées à un établissement hospitalier. Les moyens médicaux qui y sont mis en œuvre sont plus importants que dans les EHPAD.

Comme dans un EHPAD, l’accompagnement proposé est global : l’établissement s’occupe de la vie quotidienne et de la coordination des soins. La prise en charge des soins dans ces unités est hospitalière.

    • Les établissements expérimentaux pour personnes handicapées âgées (EEHPA)

Rattachées aux EHPAD, ces unités de taille réduite (10/20 places) accueillent des personnes âgées de plus de 60 ans ayant une reconnaissance de leur handicap avant 60 ans et qui ne sont plus suffisamment autonomes pour rester à domicile. Elles disposent de personnels formés au handicap et de personnels soignants. Ces établissements réalisent un accompagnement adapté, en lien avec la structure EHPAD. Comme en EHPAD, le médecin coordonnateur et son équipe s’occupent également de la coordination des interventions du médecin traitant (qui n’est pas le médecin coordonnateur) et des rendez-vous avec les spécialistes. Le résident a le libre choix de son médecin traitant.

Haut de page