Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Département de l'Hérault

ADOPTION INTERNATIONALE

JE SOUHAITE ADOPTER UN ENFANT À L'ÉTRANGER

L’adoption internationale fait intervenir trois législations : le droit français, le droit du pays d’origine de l’enfant et les dispositions de la Convention de La Haye.

Une fois votre agrément validé, vous pouvez vous diriger vers un organisme public (l’AFA) ou des organismes privés habilités par le département de l’Hérault (les OAA) en France ou opter pour des démarches individuelles directement auprès de pays non signataires de la convention de la Haye.

L’AGENCE FRANÇAISE D'ADOPTION (AFA)

Constituée de représentants de l’Etat, de l’ensemble des départements et d’associations, l’AFA est un groupement d’intérêt public.

Elle a pour mission :

  • l’information et le conseil auprès des titulaires de l’adoption
  • l’aide à la constitution des dossiers de demandes d’adoption
  • le suivi des procédures individuelles d’adoption
  • le traitement des procédures selon la convention de La Haye et dans le cadre des pays  définis par le ministère des affaires étrangères.

Un correspondant de l’AFA est nommé dans chaque Département pour informer et recevoir les titulaires de l’agrément en vue d’adoption dans le cadre de leur projet d’adoption au niveau international.

Plus d'informations sur : http://www.agence-adoption.fr/

LES ORGANISMES AUTORISÉS POUR L'ADOPTION (OAA)

Dans l’Hérault, 25 organismes sont autorisés à exercer un rôle d’intermédiaire pour l’adoption d’un mineur de moins de 15 ans.

Ils ont pour missions :

  • d’aider les familles  à la préparation du projet d’adoption
  • d’informer les aspects juridiques et techniques des procédures
  • de déterminer les modalités de choix de la famille adoptive
  • d’accompagner la famille après l’accueil de l’enfant.

En savoir plus sur : https://bit.ly/2JtaTdI

Quel que soit l’organisme choisi, il faudra constituer un dossier. Il ne doit être constitué qu’une fois le pays choisi car d’un pays à l’autre les pièces justificatives peuvent variées et chaque document devra être traduit dans la langue natale de l’enfant. C’est le pays d’origine qui traitera votre dossier.

Comme une adoption nationale, vous aurez une phase de mise en relation, une décision judiciaire ou administrative qui validera l’adoption dans le pays d’origine. L’enfant adopté devra obtenir un Visa Long Séjour Adoption (VLSA) afin d’autoriser la venue de l’enfant sur le sol français et de permettre à sa famille de l’adopter en vertu des lois françaises.

LES DÉMARCHES INDIVIDUELLES

La procédure est de contacter des intermédiaires à l’adoption directement dans le pays d’origine de l’enfant et de suivre les étapes jusqu’à la décision judiciaire d’adoption. Ensuite, il faut demander le visa long séjour adoption pour l’entrée de l’enfant en France à l’ambassade ou au consulat de France dans le pays d’origine de l’enfant. Ce visa permettra à la famille d’engager des démarches d’adoption auprès du tribunal judiciaire compétent.

Haut de page