Site du Département de l'Hérault

L’installation et l’emploi

Le Département intervient en faveur des exploitants et des créateurs d’activités mais aussi en faveur de l’emploi : 

  • Les exploitants et les créateurs d’activités

-      soutien aux exploitants fragilisés : depuis 2006, le Département finance des bilans diagnostics professionnels agricoles (BDPA) qui permettent l'accompagnement des exploitations fragilisées par le réseau partenarial « AGIR ensemble »,

-      accompagnement des porteurs de projets vers la création d’activités et le cession-reprise : le Département intervient sur l’installation des jeunes agriculteurs par un appui au Point Accueil Installation et sur la transmission au pôle info-retraite. Par ailleurs, il soutient l’accompagnement pré et post-installation en agriculture durable ainsi que le financement solidaire des projets pour les créateurs s’installant sans les aides de l’Etat (avec le crédit à l’initiative agrirurale – CIA).

Le Département a la volonté d’encourager l’emploi agricole et de valoriser l’image des métiers afin de permettre aux jeunes de s’engager volontairement sur des parcours professionnels, qu’il s’agisse d’installation en tant que chef d’exploitation ou d’emploi salarié.

  • L'emploi mutualisé

Le Département encourage la mutualisation de l’emploi salarié au sein de groupements d’employeurs. Ces structures associatives réunissent, en tant qu’associés employeurs, des chefs d’entreprises et constituent un outil efficient de relocalisation et de pérennisation de l’emploi agricole.

Depuis la loi de 2005 (n°2005-882), le groupement d’employeur est ouvert aux collectivités territoriales et leurs établissements publics.

Dans l’Hérault, 170 groupements agricoles sont en activité et emploient plus de 250 salariés en CDI.

Climatologie et aléas climatiques

Climatologie et données départementales

L’agriculture est une activité totalement liée aux conditions climatiques.

Dans le cadre de sa politique de l’eau et des milieux aquatiques, le Département de l’Hérault contribue, depuis 1960, à l’enrichissement de la connaissance climatologique sur son territoire.

Un réseau de stations météorologiques, progressivement mis en place sur le territoire héraultais, suivi et entretenu par l'Association Climatologique de l'Hérault depuis 1969,  est désormais intégré au sein du Conseil départemental et géré par ses services depuis le 1er mars 2018. Constitué d’une quarantaine de point de mesures, ce réseau comprend des stations automatiques et des stations manuelles dont les relevés sont assurés une à deux fois par jour par des observateurs bénévoles.

Il est actuellement en cours de renouvellement, répondant aux évolutions technologiques de la transmission automatisée des données.

Les données climatologiques collectées permettent d’affiner la connaissance du territoire départemental et de renseigner divers outils à portée opérationnelle : la banque climatologique, la gestion des risques incendie et inondation, le pilotage des exploitations agricoles, la gestion des eaux superficielles et souterraines, …

Les données alimentent la banque climatologique de l’Observatoire Départemental Climatologie Eau Environnement Littoral. Une partie de ces données est validée par Météo-France, le reste étant des données brutes non validées (l’information de validation est précisée sur les fichiers de téléchargement).

Au-delà de l’intérêt de ce réseau dans le suivi du changement climatique, les données recueillies sont mises à disposition pour alimenter des modèles agricoles permettant de maîtriser l’usage des traitements phytosanitaires. Ces données servent également aux syndicats d’appellation viticoles dans la gestion de l’irrigation et dans la valorisation des différents millésimes.

InfoClim, bulletin climatologique du département de l’Hérault, est édité depuis 2001 : il présente les conditions climatiques générales durant le mois précédent : une évolution du temps, les précipitations, les températures et l’évapotranspiration. Cette présentation est à destination des professionnels agricoles mais aussi de toutes les personnes intéressées par la climatologie de son département.

Aléas climatiques

Depuis quelques années le Département connaît des épisodes climatiques récurrent impactant fortement le secteur agricole (sécheresse, gel, grêle, inondations) et, tout particulièrement, la viticulture.

En partenariat avec les partenaires sociaux professionnels et dans le cadre de ses missions de solidarité, le Département vient en aide aux exploitants les plus sinistrés grâce à des dispositifs d’aides d’urgence et de secours.

Par ailleurs, le Département édite AléaClim, une publication qui regroupe des évènements climatologiques exceptionnels sur le territoire héraultais. Elle est éditée ponctuellement et présente les conditions remarquables durant un épisode climatique inaccoutumé.

Pour télécharger les données climatiques ou les bulletins InfoClim ou AléaClim, rendez vous sur le site de l'Observatoire Départemental Climatologie Eau Environnement Littoral

L’appui aux filières

Les filières agricoles doivent relever le défi simultané de la performance économique et de la qualité des produits, tout en répondant aux enjeux agroenvironnementaux.

La politique agricole départementale va pleinement dans ce sens d’un soutien aux filières agricoles, en termes  d’aide :

  • aux investissements individuels dans les exploitations : matériels agri-environnementaux (toutes filières), et de dépollution (viticulture), filets pare-grêle (arboriculture), clôtures mobiles, aménagement de points d’abreuvement du bétail, travaux d’amélioration pastorale (élevage), …
  • aux investissements collectifs : soutien au développement de l’abattoir de Pézenas, maillon central de la filière viande départementale utilisé par le tiers des éleveurs héraultais en circuits courts, aires de lavage au service de la  ressource en eau, création, extension et modernisation de réseaux d’irrigation,…
  • aux organisations professionnelles œuvrant :
  • au développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement : agriculture biologique, agriculture raisonnée, biodiversité,
  • au renforcement des signes officiels de qualité (SIQO) : syndicats d’appellation : AOP (Appellation d’Origine Protégée), IGP (Indication Géographique Protégée),
  • au développement et à la promotion des productions locales, via les circuits courts et Agrilocal, plate-forme de mise en relation producteurs/acheteurs de la restauration hors domicile
  • au développement de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), qui porte sur la prise en compte des enjeux sociaux et éthiques dans l’activité économique agricole.

Ces actions sont conduites selon les axes du Schéma Régional de Développement Economique d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) de la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée et sont déclinées dans les thématiques Hérault Irrigation, Agriculture durable, Observatoire viticole, ….

Leur soutien s’inscrit dans le cadre :

  • soit du Programme de Développement Rural (PDR) Languedoc-Roussillon : stratégie et modalités de mise en œuvre du fonds européen agricole pour le développement rural),
  • soit en exemption : aides d'Etat que la Commission Européenne considère comme n'affectant pas la libre concurrence sur le marché communautaire,
  • soit dans le cadre du règlement « de minimis » (2013, Commission européenne), qui concerne toutes les catégories d'entreprises et qui autorise des aides n'excédant pas un plafond de 200 000 € par entreprise consolidée sur une période de 3 exercices fiscaux.

L’appui exceptionnel aux filières lié au COVID 19

Le Département de l’Hérault s’est pleinement engagé dans un soutien économique exceptionnel aux filières agricoles les plus impactées par la baisse d’activités liée au confinement. Des dispositifs d’aide adaptés ont été mis en place en partenariat avec la profession agricole dans les filières :

  • de l’horticulture, sous forme d’aide à l’acquisition d’intrants permettant de redémarrer l’activité,
  • de l’élevage, sous forme d’aide proportionnelle aux femelles allaitantes, avec un volet particulier lié à l’agritourisme, pour  les manades
  • de la viticulture, notamment sous forme d’aide complémentaire à la distillation pour les caves coopératives et les caves particulières, 
  • de l’oléiculture.  
Haut de page