Site du Département de l'Hérault
Inondations Montady

L’inondation est un phénomène naturel qui répond à l’augmentation des précipitations et à la configuration de la vallée. Elle fait pleinement partie du fonctionnement du cours d’eau, participe à son équilibre et à la dynamique de peuplements des milieux aquatiques et humides associés.

Elle intervient ainsi dans la recharge de la nappe alluviale, dans le renouvellement des frayères et des autres habitats de la zone inondée, fertilise la plaine par ses apports d’alluvions, participe à une gestion dynamique des milieux aquatiques et humides (les habitats comme les peuplements) par érosion et en crée de nouveaux…  son impact sur l’hydromorphologie et les composantes biologiques et biochimiques du cours d’eau est important. Il est nécessaire pour assurer une bonne qualité de l’eau et des milieux aquatiques.

Si l’inondation est bénéfique pour rajeunir la trajectoire d’évolution des biotopes et des communautés vivantes, elle peut représenter un risque pour les infrastructures humaines installées dans le lit majeur des cours d’eau.

Le niveau de risque est déterminé par le croisement entre un aléa plus ou moins fort (fréquence et intensité des inondations) avec l’exposition d’un enjeu plus ou moins vulnérable (vie humaine, bâtiment, route, exploitation agricole…) et sa résilience (capacité de l’enjeu à récupérer un fonctionnement normal).

Le meilleur moyen de se protéger des inondations est bien sûr de ne pas s’exposer, c’est-à-dire de ne pas s’installer dans le lit majeur d’un cours d’eau. Cependant, nous héritons d’une situation qu’il faut désormais gérer de manière à limiter les dommages aux personnes et aux biens.

Le Département de l’Hérault de par sa configuration géographique et son climat (épisodes cévenols) est particulièrement exposé aux risques naturels d’inondation. Aujourd’hui, avec l’augmentation des enjeux (urbanisation) et les évolutions du climat (augmentation des phénomènes extrêmes), les conséquences de ces inondations sont de plus en plus fortes.

Le département de l’Hérault compte 305 communes inondables, 14 % de sa population est exposée aux risques inondation.

La gestion du risque d’inondation s’appuie sur l’élaboration et la mise en œuvre du Plan de Gestion des Risques d’Inondation (PGRI) qui décline la stratégie nationale à l’échelle des districts hydrographiques. Le département de l’Hérault est ainsi concerné par 3 TRI :

  • TRI de Béziers – Agde
  • TRI de Sète
  • TRI de Montpellier – Lunel – Mauguio – Palavas les Flots

Chaque TRI donne lieu à l’élaboration de stratégies locales à l’échelle d’un ou plusieurs bassins versants.

La politique de prévention des risques d’inondation s’articule autour de 4 axes majeurs et complémentaires :

  • Connaitre et informer : Pour une prévention efficace, il est important de bien connaitre les phénomènes (notamment à partir des éléments fournis par les retours d’expérience) et d’informer le citoyen des risques qu’il encourt. Le développement de la culture du risque minimise les conséquences et dégâts des inondations.
  • Réglementer : L’occupation des lits majeurs doit être fortement réglementée pour notamment interdire les implantations humaines dans les zones les plus exposées et préserver les capacités d'expansion des crues.
  • Protéger : Pour les lieux déjà fortement urbanisés, il est possible, dans certains cas, de réaliser des travaux visant à réduire le risque (fréquences et hauteurs d’inondation) et la vulnérabilité. Il peut être également envisagé de ralentir les écoulements et les ruissellements en amont pour réduire les crues les plus fréquentes.
  • Surveiller et alerter : Pour réduire les conséquences d’une inondation, il est indispensable d’organiser au préalable les opérations nécessaires pour gérer la crise. Il faut ainsi prévoir les dispositifs pour recevoir l’alerte et avoir programmé les actions de mise en sécurité des personnes et des biens.

Différents outils peuvent être mis en œuvre afin de prévenir de façon durable les risques d’inondation. Parmi ces outils, on peut citer ainsi :

  • Les études hydrauliques qui permettent d’analyser et de comprendre le fonctionnement hydraulique du bassin
  • Les Plans de Prévention du risque d’inondation (PPRi) : Etat des lieux des PPRi dans l’Hérault, site d’Information des Acquéreurs et des Locataires
  • Les Plans Communaux de Sauvegarde (PCS) qui permettent d’évaluer le risque et organiser la gestion de crise (secours, protection, évacuation…)
  • Les DICRIM (Dossier d’information communal sur les risques majeurs)
  • Les repères de crues
  • Les PAPI (Programme d’Action pour la prévention des inondations) qui permettent la cohérence des actions et leurs co-financements.
Haut de page