Site du Département de l'Hérault
Plan de relance Covid

L'Hérault, un département qui fait face

L'Hérault, comme le reste du monde, a traversé une crise sans précédent. Dans la tourmente, le Président du Département, a su rassembler et proposer un plan d'action d'une ampleur sans précédent pour soutenir les Héraultais(e)s dans la difficulté et relancer l'économie, avec deux préoccupations majeures : préserver l'emploi et renforcer la transition écologique.

  • 17 grandes actions - 55 mesures planifiées
  • 81 M€ de crédits départementaux mobilisés
  • 15,5 M€ de dépenses déjà engagées depuis le début de la crise

« Notre priorité, ce sont les Héraultais(es) ! Que personne dans le besoin ne soit abandonné. Il faut aussi préparer l'avenir. Nous le construirons ensemble avec les Héraultais(es) et les communes. Notre mode de vie doit et va changer, en renforçant les solidarités, en utilisant la proximité : approvisionnement local, "consommer" l'Hérault, ses paysages, son patrimoine, ses trésors, sa vie sociétale et associative... Nous avons besoin d'unité, de proximité, de générosité pour consolider la société de demain. »

Le Président du Département de l'Hérault

Pour la reprise, la santé reste essentielle

Action n°1 :  

4,7 millions de masques achetés pour les Héraultais

Dès l’annonce du déconfinement, anticipant une possible pénurie, le Président a lancé une première commande, de 2,5 millions de masques textile pour les Héraultais.  Cette commande groupée (8M€) est financée à 36% par le Département, 34% par l’Etat et 30% par la Région.

Les communes inscrites à l’opération n’ont pas à participer financièrement.

Une nouvelle commande de 1 million de masques est en cours.

Ces masques sont en textile de catégorie 1, plus haut niveau de performance (98% de filtration), aux normes AFNOR, supportant 20 à 25 lavages. Ils sont réalisés par des fabricants français : Eminence, Boldoduc et Lainière Santé.

 

1, 28 millions de masques à usage unique

Le Département a pu compter sur un stock de 83 000 masques FFP1 dès le début de la crise sanitaire, puis a procédé à de nouveaux achats :

  • 600 000 masques FFP1 + 100 000 masques FFP2 en commande groupée avec la région Occitanie
  • 500 000 masques FFP1 en commande groupée avec le SDIS de l’Hérault

Le Département, depuis le début de la crise assure la distribution de ces 1,283 millions de masques (FFP1 et FFP2)  au fur et à mesure de leur approvisionnement aux agents départementaux et à ses partenaires.

 

Action n°2 :  

10 000 litres de solutions hydroalcooliques distribués conçus avec l’aide de la fédération des distilleurs et le SDIS de l’Hérault.

 

Action n°3 :  

Le Laboratoire départemental prêt à réaliser des tests de dépistage (en collaboration avec le SDIS)

Le Laboratoire départemental vétérinaire de l'Hérault est mis à la disposition des autorités sanitaires pour réaliser des tests de dépistage du Covid 19. Ce laboratoire dispose des technologies et des compétences nécessaires pour la détection du génome SARSCoV 2. Il est en capacité de réaliser près de 500 tests par semaine, soit environ 2000 par mois.

Solidarité aux Héraultais

Confinement, fermeture des commerces, PME, TPE, perte de revenus ou d’emploi…  Le niveau de vie des Héraultais s’est fortement dégradé pendant le confinement. La confiance est pourtant essentielle à la reprise de l’économie héraultaise. Pour assurer une dignité aux plus démunis et soutenir l’activité héraultaise, le Département adopte des mesures favorisant le maintien de l’emploi, tout en renforçant les aides sociales des plus fragilisés.

 

Action n°4 :  Une organisation sans précédent pour assurer les services d’aides

Pendant le confinement 

  • Tous les services sociaux du Département ont maintenu leur activité : L’action sociale de proximité s’est poursuivie : accueil, accompagnement des personnes en difficulté en Maisons Départementales des Solidarités (MDS) pour la délivrance des aides de première nécessité, aides au logement, prévention contre les expulsions, accompagnement social individuel
  • Création  et déploiement de 8 Brigades d’Urgences Sociales (BUS) dans l’Hérault : Des travailleurs sociaux se sont mobilisés pour instruire les demandes les plus urgentes au plus près des lieux de vie des Héraultais et assurer les rendez-vous.
  • Depuis le début de la crise sanitaire, plus de 700 agents sont mobilisés dans les MDS ou en télétravail pour assurer la continuité de l’action sociale (aides de première nécessité, aides au logement, prévention contre les expulsions, accompagnement social individuel, conseils sur la parentalité, protection de l’enfance…)
  • Depuis le 11 mai, réouverture progressive et sécurisée de l’ensemble des accueils du Département

 

Action n°5 :  Renforcer les prestations sociales aux familles en difficulté 

  • RSA, personnes âgées ou handicapées : le versement des prestations sociales est garanti et élargi, et les procédures simplifiées afin d’éviter toute rupture de droits. L’aide sociale à l’hébergement et à domicile est également maintenue notamment auprès des opérateurs (EHPAD, Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile, foyers pour les personnes handicapées).
  • Aides au logement : avec une hausse de le demande estimée à +20% en 3 mois, les procédures d’attribution sont facilitées. L’aide est accordée dès le 1er mois d’impayé de loyer au lieu de deux, l’aide au paiement des factures d’eau et d’électricité est revalorisé de 50€. Mesure estimée à + 420 000 €.

 

Action n°6 :  Aide à la restauration scolaire : le prix des repas encore plus avantageux

  • Pour tenir compte de la situation financière dans laquelle pourraient se trouver de nombreuses familles de collégiens à cause de la crise économique, le Département augmente l’aide aux repas sous conditions de ressources.
  • Des repas à partir de 1€ :

Dès septembre 2020, le prix des repas s'échelonnent entre 1€  et 3,80 € pour les familles, pour un coût de production du repas de 8 €.

  • Mesure proposée par le Département dans 142 établissements publics ou privés sous contrat de l’Hérault.
  • Montant de la mesure : 600 000€ / an

Une procédure simplifiée

Simple et rapide, la demande se fait entre le 8 juin et le 30 septembre 2020 en se connectant au site internet dédié :

https://aiderestaurationscolaire.herault.fr

Cette aide s’adresse à toute personne domiciliée dans le département de l'Hérault ayant la garde légale et effective de l’enfant demi-pensionnaire ou interne. L’élève doit être scolarisé(e) en classe de 6e, 5e, 4e ou 3e et dans un  établissement scolaire public, privé sous contrat, ou hors département lié par une convention avec le Département de l’Hérault.

Contact

 Service d’Aide à la Restauration Scolaire du Département :

04 67 67 81 93

du lundi au vendredi de 9h à 12h

Action n° 7 :  Protection maternelle et infantile au service des parents et des jeunes femmes

  • 20 sites de consultations PMI accueillent sur rendez-vous. Médecins, puéricultrices, infirmières et sages-femmes assurent la continuité de leurs services.
  • Fourniture de masques et de gel hydro-alcoolique aux assistantes maternelles et aux Etablissements d’Accueil pour jeunes Enfants (EAJE) associatifs ouverts.
  • Achat de stocks de lait maternisé fournis au Secours populaire pour pourvoir aux besoins urgents des personnes démunies.
  • Assistance téléphonique auprès des assistantes maternelles et des crèches qui gardent les enfants des personnels prioritaires, ainsi qu’auprès  des parents.

 

Action n° 8 :  Protection de l’enfance, une attention de tous les instants

  • Les violences infra-familiales se révèlent plus nombreuses. La plateforme téléphonique du Département est maintenue pour recueillir les signalements et suspicions de maltraitance. Les intervenantes sociales maintiennent leur activité dans les commissariats.

Le Foyer départemental de l’enfance et de la famille (FDEF) poursuit sa mission d’accueil d’urgence des enfants confiés par la Justice ou en situation d’isolement.

  •  700 assistants familiaux assurent le confinement de 1300 enfants de même que les 31 établissements collectifs de type Maisons d’enfants à caractère social (MECS) ou Lieux de vie et d’accueil (LVA).
  • Chaque site d’accueil des Mineurs non Accompagnés dispose d’une équipe dédiée en continu permettant une présence éducative renforcée et un suivi médical in situ.

 

Le Département intervient auprès de lARS et au niveau ministériel pour obtenir la réouverture partielle des Instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques (ITEP) et des Instituts médico éducatifs (IME). Ces établissements avaient été fermés lors du confinement. Les enfants confiés en situation de handicap ne bénéficiaient plus de leurs services.  

  • Subvention de 2 500 € pour 5 Maisons d’Enfant à Caractère Social (MECS), destinée à l’achat de matériel informatique, soit 12 500 €
  • Subvention de 1 000 € pour chaque Lieu de Vie et d’Accueil (17 LVA au total) pour acheter des ordinateurs facilitant la scolarité des enfants confiés, soit 17 000 €.

 

Action n°9 :  Offrir un accès gratuit à la culture et aux ressources éducatives et sportives

  •  Un programme complet sur le web : Le site internet de Pierres Vives propose des milliers de livres gratuits en téléchargement. Les services culture programment des ateliers créatifs pour les enfants. Hérault Sport produit des tutos sportifs…
  • Autoformation en ligne : La fréquentation des ressources en ligne augmente de 200 %
  • Maintien des aides aux écoles de musique et conservatoires. 6000 élèves continueront à bénéficier des cours proposés, pour un montant total de 380 000 €.
  • Les Comités Départementaux Sportifs sont exonérés de la redevance d’occupation de la Maison Départementale des Sports Nelson Mandela sur la durée du confinement.

Rentrée des collégiens

  • 7100 collégiens de 6ème et 5ème accueillis le 18 mai
  • Procédures sanitaires renforcées
  • 2000 repas froids frais et équilibrés distribués chaque jour avec des produits locaux
  • 1400 ordinateurs prêtés pour les collégiens restés chez eux
  • ET AUSSI : Ouverture de 29 collèges pour accueillir les enfants des personnels soignants pendant le confinement.

Action n° 10 :  Soutenir les associations humanitaires et caritatives

  • Prêt de trois fourgons complémentaires pour la distribution de colis d’urgence ou de repas chauds aux personnes en situation d’insécurité alimentaire.
  • Dotation déquipements de protection (masques, gants, gel hydro alcoolique).
  • 300 romans, BD, magazines offerts aux sans-abri en collaboration avec la Ligue des Droits de l’Homme. Ils  constituent désormais plusieurs mini bibliothèques dans les centres d’accueil à Sète et à Montpellier.
  • Le bâtiment « Saxo », dans le quartier des Près d’Arènes à Montpellier, ainsi qu’un bâtiment à Sète sont mis à disposition du Secours populaire pour y implanter une plateforme logistique d’urgence. 

Nouveau : Le « Saxo » évolue pour devenir un marché solidaire à Montpellier.

  • + 60 000 € de subventions exceptionnelles s’ajoutent aux subventions annuelles.

Solidarité aux acteurs économiques

Premier partenaire financier des communes et investisseur de premier plan grâce aux commandes publiques (241M€ d’investissement pour 2020), le Département est un acteur économique majeur. Solidaire des filières économiques touchées par la crise, il lance un plan de relance massif, avec deux préoccupations majeures : sauvegarder l’emploi et renforcer la transition écologique.

 

Action n° 11 : Solidarité entre collectivités

La rapidité de la relance dépend de la capacité à optimiser les dispositifs de soutien existants ou créés pour la circonstance par les institutions.

Pour ce faire, en 2020 : NOUVEAU !

  • Création d’un guichet unique de subventions : Le Département pilote et garantit à tout porteur public une optimisation des aides financières et un lancement rapide des projets. Désormais, les associations s’adresseront à un seul guichet pour les demandes de subventions à l’Etat, à la Région et au Département.
  • Pivot et relais des initiatives régionales (soutien aux filières, consommer local...) ou des EPCI. Le Département sera ainsi partie prenante des différents dispositifs de son périmètre de compétence mis en œuvre par la Région Occitanie avec le concours des EPCI.

 

Action n° 12 :  Un plan de relance conduit avec le monde économique

Lorsque le Département investit 1 € sur un projet, ce sont 3 ou 4 € qui sont investis en fin de compte. Le Département sert de lanceur et de catalyseur des investissements. En association et relais des initiatives de la Région Occitanie (soutien aux filières, consommer local…), ou des communautés de communes et agglos, le Département impulse ou abonde les différents dispositifs pour démultiplier les investissements et les retombées.

 

Comité de suivi avec les professionnels économiques

Un comité de suivi trimestriel est créé pour continuer le travail partenarial mené pendant la crise. Ce comité regroupe les fédérations d’entreprises, les organismes consulaires (chambres de commerce et d’industrie, d’artisanat, d’agriculture) et les acteurs publics. Les forces vives travaillent ensemble.

Cela permettra notamment d’actualiser ce plan de relance à minima tous les 6 mois.

La réactivité reste de rigueur dans ce contexte incertain qui nécessite de pouvoir s’adapter en fonction des évolutions de la situation.

 

Action n° 13 : Relancer l'économie, sauvegarder les emplois héraultais

Doté d’une forte expertise en ingénierie, le Département  concentre son action sur ses grands chantiers et ceux des communes. Il est cependant le seul maître d’ouvrage majeur capable de relancer significativement la commande publique. En effet, l’interruption des élections municipales n’a pas permis le démarrage des projets communaux.

Durant la crise,  le Département a maintenu les commissions d’appel d’offres afin de ne pas interrompre la commande publique.

  • +12M€ D'INVESTISSEMENTS POUR LE TERRITOIRE EN 2020
    • Accélération du plan Collèges de 198M€ sur 4 ans. il s’agit d’anticiper le plus possible en fonction de la disponibilité des établissements, les opérations programmées sur 2021
    • De la mise aux normes d’accessibilité des bâtiments départementaux. Les entreprises du BTP sont sollicitées pour la réalisation de ces travaux.
    • Accélération de la réalisation des opérations routières majeures (LIEN, RD 61, Rocades de Béziers…) et des chantiers de réalisation d’Alco 2 et de la scène de Bayssan (42M€ pour les deux)
  • + 2,5M€ pour le Plan Hérault Vélo, soit 10M€ en 2020, pour accélérer la réalisation de pistes cyclables, aider davantage encore les projets des communes et renforcer les aides à l’achat de vélos électriques

 

Doublement des aides aux communes

15M€ pour les projets structurants

+ 2,2M€ pour l'aménagement des centres anciens

 

Action n° 14 : Renforcer la transition écologique

Le Département, déjà fortement engagé dans les transitions écologique et climatique, et reconnu comme un acteur historique et majeur de "l’agir local", renforce son implication pour accélérer l’avènement du "monde d’après".

Renforcer le plan « Hérault vélo » :  Ce plan, approuvé en juin 2019, a d’ores et déjà été salué pour son élaboration participative et son ambition.

Il s’agira de doper sa mise en œuvre en :

    • Accélérant les projets départementaux d’aménagements cyclables : +2,5 M€ supplémentaires seront rajoutés à cet effet en 2020 portant l’investissement total 2020 à près de 10 M€
    • Bonifiant les aides aux projets du bloc communal (taux d’aide porté à + 66 %)
    • Bonifiant de 100 € les aides existantes pour l’acquisition de Vélos à Assistance Electrique, soit 250€
    • Développant les actions d’animation autour de la pratique du vélo
  • Accélérer le déploiement du schéma départemental énergie pour les bâtiments départementaux
  • Renforcer l’aide à l’amélioration énergétique des bâtiments (collectivité et particuliers) dans les programmes actuels
  • Favoriser les circuits courts et le consommer local, par le soutien aux initiatives locales mais aussi la mise à disposition des aires et domaines départementaux pour des "drive fermiers"
  • Renforcer les aides à l’économie sociale et solidaire
  • Accélérer le déploiement du Très haut débit
  • Accélérer les Usages et Services du Numérique : la crise a démontré combien les outils numériques étaient cruciaux pour augmenter la résilience. Il s’agit donc, avec l’arrivée accélérée du THD dans l’Hérault, de renforcer les actions de développement des usages du numérique : e administrations, wifi territorial, open data, espaces numériques, lutte contre l’illectronisme…


Action n° 15 : Soutenir  le monde associatif

Le Département a décidé de verser toutes les aides annuelles et reconductibles aux associations. Concernant des évènements ou manifestations importants qui nécessitent le vote d’une subvention spécifique du Département et si l’évènement est reporté, le Département maintiendra l’aide initialement prévue.  Au cas où l’évènement est annulé, l’aide sera intégralement versée si elle est inférieure ou égale à 10 000 €. Au-delà de ce montant, le Département versera 50% ou en fonction des dépenses réellement engagées.

  •  278 550€ pour les projets culturels d’une soixantaine de compagnies théâtrales, de danse, de scènes musicales et d’associations socio culturelles.
  • 380 000€ pour les écoles de musique héraultaises

 

Action n° 16 : Soutenir les producteurs de l'Hérault

Première destination touristique en Occitanie, premier département viticole d’Occitanie, reconnu pour sa pêche et ses coquillages… l’Hérault s’affichait, avant  la crise, comme le 1er département d’Occitanie avec une croissance de + 14 000 créations d’entreprises en moyenne par an. Le Département entend être présent, actif et solidaire au côté des principales filières économiques.

+ 2,25 M€ à la filière viticulture

  • Un Plan de soutien à la filière viticole est en préparation au niveau régional. Il viendra consolider les dernières mesures nationales d’exonération de charges et de distillation. Le plan régional, établi en première instance à 21 M€, fera appel à  la contribution de la profession et des collectivités territoriales. Les mesures sont en cours d’élaboration avec la profession, sous forme d’aide aux entreprises viticoles, caves coopératives et caves particulières.
  • Le Département maintient l'allocation RSA aux travailleurs non-salariés agricoles qui pourraient participer aux travaux de vendange. Cette mesure est estimé à 250.000 €.

 

+ 1 M€ à la filière conchyliculture

  • Les conchyliculteurs situés sur les ports départementaux (Barrou à Sète, Mourre Blanc à Mèze, Mazets à Marseillan, Chichoulet à Vendres) également très touchés par la crise du COVID 19 seront exonérés des redevances portuaires. Une compensation sera versée aux gestionnaires des ports afin de pallier le non appel de ces redevances.
  • Le Département participe au "Dispositif d’aide aux entreprises conchylicoles pour le réensemencement du cheptel" pour les entreprises et exploitants conchylicoles impactées par la crise sanitaire. Par l'achat des naissins, une accélération de la reprise de l'activité est attendue.

 

+ 500 000€ à la filière pêche

  • Une aide exceptionnelle aux pêcheurs : Dans le cadre du plan pour la pêche de la Région et de l’Etat, le Département participe à hauteur de 50 % des aides versées aux pêcheurs héraultais sur les mois de mars, avril et mai 2020. Cette aide permettra à l’ensemble des professionnels les plus touchés par la crise sanitaire (fermeture de la plupart des circuits habituels de commercialisation, difficultés importantes pour accéder aux mesures nationales) de bénéficier de l’aide d’urgence nécessaire afin de préserver leur métier et les emplois.

La participation du Département de l'Hérault a été évaluée à 330.000 €.

  • Exonération des redevances pour les professionnels de la pêche
  • Exonération de 50 % de la taxe criée prélevée par La Criée aux Poissons des Pays d'Agde sur le montant des ventes (6 % pour les pêcheurs et 1,5 % pour les acheteurs). Cette exonération est estimée, sur les ventes du mois de mars 2020, à 33 000 € pour les trois mois de confinement. Elle sera versée à la Criée d’Agde, délégataire du Département  en compensation du non appel de cette part de la taxe criée.
  • Exonération exceptionnelle de la redevance 2020 perçue dans le cadre de la délégation de service public du port de pêche du Grau d’Agde. Malgré la baisse des ventes (-57 % en quantité et -49 % en valeur pour mars 2020 par rapport à 2019), la criée d’Agde a maintenu pendant la crise son personnel en activité.  Cette redevance de 12.000 € permettra de compenser une partie des charges engagées.

 

+ 300 000 € à la filière horticulture

Il s’agit de participer à l’achat de  terreau et de pots, à hauteur de  30 % . Cette mesure est  évaluée à 1 M€.

 

+ 300 000 € à la filière maraîchage et arboriculture

Le Département abonde le fond de solidarité Etat–Région

 

+ 150 000 € à la filière élevage et manadiers

Mévente de l’agneau de printemps, production de lait difficile à valoriser sur la filière Fromage, arrêt des manifestations festives de printemps qui impactent particulièrement la filière Manades., manque de fourrage… une aide globale de 150 000 € sera versée et attribuée individuellement.

 

+ 1,4 M€ à la filière tourisme

  • Le Département participera au fonds L'OCCAL créé par la Région Occitanie, pour un montant total de 1,2M€ en 2020. Ce fonds s’adresse au tourisme social et solidaire et concerne des microentreprises, TPE, PME, communes et EPCI ainsi que les associations du tourisme social et solidaire. Il s’agit d’aider au redémarrage de l’activité soit par des aides à la trésorerie, avances remboursables notamment  (loyers, ressources humaines spécifiques, besoins en fonds de roulement…) soit par des subventions pour la mise en œuvre des  aménagements d’urgence nécessaires.
  • Le budget d’Hérault Tourisme sera augmenté de + 200 000 € par rapport à celui de 2020 : afin de conquérir les clientèles de proximité et nationale, Hérault Tourisme a réactualisé son plan de communication marketing annuel en travaillant sur un dispositif e-marketing diffusé sur leurs E-news et réseaux sociaux en lien avec nos prospects. Cette démarche se poursuivra en 2021 en lien avec les Offices de tourisme et le Comité Régional du Tourisme.

 

Action n° 17 :  Le Département, principal employeur des services à la personne

Auxiliaires de vie, assistantes maternelles et familiales, assistantes sociales… la crise a démontré l’utilité sociale des emplois de services à la personne.

Sur le budget du Département de l’Hérault, 240,5M€ sont consacrés aux professionnels des services d’aides à la personne, soit 43% du budget des solidarités.

Dans cette enveloppe, 81%  concernent les professionnels dédiés à l’autonomie des personnes âgées et handicapées. 19% sont dédiés au secteur de l’enfance et de la famille. 

Pour accompagner ces professionnels dans leurs missions et conforter leur position dans l’économie héraultaise, le Département engage plusieurs mesures :

  • Maintien des financements du Département à près de 300 établissements sociaux et médico-sociaux associatifs et privés, malgré leur baisse d’activité, afin de sauvegarder leurs emplois pendant la crise.
  • Prime exceptionnelle de 600€ pour les assistants familiaux sur la période de  crise et revalorisation de leur indemnité d’entretien

Retrouvez ici l'essentiel des mesures mises en places par le Département

Covid-19 - L'essentiel des mesures prises par le Département - Session extraordinaire du 24 avril 2020 - PDF 89,15 Ko

Magazine Mon Hérault n°19 Spécial COVID-19 - Juillet-Août 2020 - PDF 18,4 Mo

Haut de page