Site du Département de l'Hérault
Barrage Salagou

Ces ouvrages sont répartis sur l’ensemble du département et jouent différents rôles. Par exemple :

  • Le barrage du Salagou initialement construit dans les années 60 pour répondre aux besoins en eau de l’activité agricole en moyenne vallée de l’Hérault, et lutter contre les crues, a vu ses fonctions s’élargir aux loisirs nautiques, au tourisme. Il contribue aussi au soutien d’étiage de la Lergue et de l’Hérault en été et est parfois mobilisé pour l’écopage des canadairs
  • Le barrage des Olivettes sur la Peyne a été mis en service à la fin des années 80,  ses principales fonctions sont l’irrigation agricole à l’aval, l’écrêtement des crue et les loisirs (plan d’eau à l’aval)
  • Le barrage du Jeantou sur le bassin versant du Lez, initialement conçu pour l’écrêtement des crues
  • Les seuils en rivière :  Au fil des siècles, les cours d’eau ont été aménagés et des seuils et barrages ont été construits pour irriguer les terres agricoles, alimenter des moulins et des captages d’eau potable. Or ces ouvrages hydrauliques entravent la libre circulation des poissons et des sédiments. Le Département propriétaire de plusieurs seuils sur l’Orb (La Malhaute), l’Hérault (Roquemengarde et Belarga), le Lez (le Gasconnet), l’Aude (Pont barrage anti sel de Fleury d’Aude) a mené des travaux, en partenariat avec l’Agence de l’eau, pour réaliser des passes à poissons et ainsi restaurer la continuité écologique au droit de ces ouvrages.
  • Les ouvrages des basses plaines de l’Aude qui ont une vocation agricole et contribuent à la lutte contre les inondations
  • Les ouvrages de régulation de la salinité dans les zones littorales (bassin versant de l’étang de l’Or notamment)
  • Les ouvrages en mer de lutte contre l’érosion du trait côte (épis, brises lames…)

 

Le Département, en tant que propriétaire est chargé de leur entretien. Il s’assure de leur bon fonctionnement et du respect des exigences de sécurité et des réglementations en vigueur.

Haut de page