Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Département de l'Hérault

Assemblée départementale : Solidarité et participation citoyenne à l’honneur !

16 Oct 2023

Thématiques Assemblée Aménagement du territoire Déplacement & Mobilité Développement durable Emploi & Insertion Jeunesse Les 13 engagements du Département Solidarité

Engagements solidaires et citoyens sont de nouveau au cœur des débats de cette session départementale du 16 octobre.
Zoom sur certains projets votés !

C’est par un vibrant hommage au regretté François Lanot, ancien conseiller départemental et binôme de Gabrielle Henry sur le canton de Montpellier, que le Président Kléber Mesquida a ouvert la séance ce lundi. Avec beaucoup d’émotions, il a salué cet homme « profondément engagé pour la Res publica, toujours guidé par sa boussole d’humaniste ».

S’en est suivi une minute de silence observée par l’Assemblée pour honorer son souvenir, ainsi que la mémoire de Dominique Bernard, enseignant assassiné à Arras vendredi dernier.

Après ce temps solennel, le Président a passé en revue les derniers événements marquants du mois écoulé dans l’Hérault.

Parmi les temps forts évoqués, l’accueil à Béziers des futurs travailleurs sociaux qui seront formés par l’IRTS dans le cadre d’un partenariat avec le Département réalisé pour renforcer la filière, le congrès national des pompiers à Toulouse ou encore l’accueil du nouveau préfet de l’Hérault François-Xavier Lauch.

Autre évènement phare de ce mois d’octobre, l’inauguration des remparts de Minerve après 8 ans de travaux : « Un travail colossal pour ce patrimoine et territoire en instance de classement Grands Sites de France ! » saluait le Président.

Donner le LA sur la solidarité

Pour donner le ton de son engagement solidaire, sans demi-mesure, Sylvie Pradelle, Vice-Présidente déléguée à l’insertion a présenté une motion pour engager l’Etat à ne pas faire marche arrière sur son expérimentation nationale « Territoire Zéro chômeurs de longue durée ».

Cette expérimentation fait ses preuves à Lodève et a permis de ramener 150 personnes au RSA sur le chemin de l’emploi.

Dans le même élan, encouragé par cette réussite, Pézenas et Montpellier-Grabels montent 2 projets qui font sens pour l’insertion durable de leurs citoyens.

Aujourd’hui, explique la Vice-Présidente, « la pérennité de cette démarche est fragilisée par un décret paru cet été ».

Pour résumer : ce décret prévoit de réduire le soutien aux « entreprises à but d’emploi » (EBE) qui embauchent dans le cadre de l’expérimentation.

Le problème ? L’équilibre financier de l’expérimentation repose sur une proportionnalité de la participation avec le Département. Moins d’aides de l’Etat implique, par un effet domino, une menace directe pour la pérennisation de ces EBE qui font pourtant, sur le terrain, un travail formidable.

Demander à l’Etat de ne pas mettre un frein au succès de l’opération, c’est donc tout l’objet de cette motion. « Grâce à l’action conjointe du Département et des associations d’insertion, 5000 bénéficiaires du RSA retrouvent un emploi chaque année », a martelé Sylvie Pradelle, nous demandons à l’Etat de ne pas réduire son soutien à l’EBE L’Abeille verte de Lodève ».

13 engagements

Découvrez en vidéo l'EBE l'Abeille verte à Lodève

Autre moment clé de cette session : le vote du nouveau Programme régional de santé présenté par l’Agence Régionale de santé (ARS).

Partenaires au quotidien pour déployer sur le territoire héraultais une politique de santé qui a du sens pour tous les habitants, l’ARS et le Département œuvrent de concert pour offrir une réponse adaptée pour chaque Héraultais.

Handicap, proximité dans l’offre médicale, accompagnement dans le cadre de la Protection maternelle et Infantile… Les 1500 pages du nouveau Programme dessinent un Plan cohérent et concret, qui fait sens pour la collectivité qui l’a voté à l’unanimité.

Cependant, quelques réserves ont été exprimées par Patricia Weber, Vice-Présidente déléguée à la solidarité aux personnes et à l'autonomie, au nom de la majorité, qui concernent notamment les moyens mis en œuvre pour l’application de ce programme : « Parmi les réserves que nous émettons, il y a la position du Département qui n’est pas assez associé dans certaines orientations, la mobilité des allocataires du RSA pour leurs démarches de soin, la prévention précoce de la santé mentale du handicap, notamment pour les enfants confiés à l’Aide sociale à l’Enfance ou encore la création d’équipements médicaux-sociaux ». Président de la majorité, Renaud Calvat a ensuite pris la parole pour souligner que l’ARS et le Département, ayant toujours misé sur la co-construction, sont déjà à pied d’œuvre pour trouver des solutions ensemble.

Parmi les actions phare évoquées en assemblée, les élus ont voté pour à l’unanimité pour :

  • Une aide exceptionnelle de 40 000 € pour soutenir les victimes de la tempête Daniel qui a endeuillé la Lybie en septembre dernier.

Face au drame et à l’urgence d’agir, le Département débloque une enveloppe qui sera versée au Fonds d’Action Extérieure des Collectivités territoriales (FACECO), activé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) pour soutenir des réponses d’urgence.

Cette aide participera notamment au déploiement d’un Hôpital de campagne de la Sécurité civile (ESCRIM) pouvant traiter environ 100 patients par jour et les initiatives des Organisations Non Gouvernementales (ONG) partenaires.

  • L’allocation d’une subvention de 150 000€ à l’association partenaire l’Amicale du Nid pour renforcer les actions de prévention contre la prostitution des jeunes. De nombreuses actions étaient mises en œuvre dans le bassin montpelliérain et seront étendues au territoire biterrois. L’Association pourra amplifier son soutien auprès des professionnels intervenant dans le champ de la protection de l’Enfance (sensibilisation au phénomène d’emprise, aide au repérage…) et accompagner des mineurs vers la sortie de la prostitution (mise en place d’ateliers collectifs, entretiens…).

 

 

 

 

 

 

 

  • Une subvention de 10 000 € à la Fédération CIVAM Occitanie pour aller toujours plus loin dans l’alimentation solidaire. Cette enveloppe va permettre à l’association de développer une expérimentation de Caisse alimentaire commune, portée par le collectif Territoires à Vivres de Montpellier.

Son objectif : organiser une solidarité citoyenne pour un accès digne à une alimentation de qualité pour tous, en particulier les personnes en situation de précarité et à créer, avec les organisations agricoles et de l’économie sociale et solidaire, de nouveaux dispositifs économiques pour développer ces filières solidaires et durables.

Cette expérimentation renforce l’engagement du Département pour soutenir une alimentation durable et accessible à tous.

Parmi ses actions, la collectivité agit déjà : accompagnement et développement d’épiceries sociales et solidaires, co-pilotage du volet solidarités alimentaires du PAT départemental, soutien aux initiatives innovantes autour de l’alimentation…

C’EST QUOI UNE CAISSE COMMUNE ?
Le principe de la caisse commune est de mobiliser les citoyens pour contribuer (à la hauteur de leurs ressources) à une caisse commune qui donne accès à des bons d’achat (même valeur pour tous les adhérents) utilisables dans le réseau de producteurs et distributeurs partenaires.

Du nouveau pour encourager l’engagement citoyen

Un nouvel élan en faveur de la participation citoyenne a soufflé ce matin en assemblée, à travers plusieurs programmes proposés.

Première bonne nouvelle, le vote d’une enveloppe de 1,2 millions d’euros pour la reconduction du Budget participatif citoyen et la création d’un Trophée de l’Innovation sociale !

> Budget participatif Citoyen, quoi de neuf pour cette 3ème édition ?

Les citoyens pourront voter pour 1 à 3 projets de leur choix, quelle que soit leur localisation. Tous les citoyens dès l'âge de 11 ans, les associations et les groupements d'associations pourront déposer un projet d'intérêt général et le territoire héraultais sera découpé en 4 zones pour permettre une répartition harmonieuse des projets lauréats ! Lancement en mars 2024.

Qu’est-ce que le Budget participatif citoyen ?
Depuis 2019, le Département donne au citoyen le pouvoir d’agir et d’être acteur de son territoire grâce au Budget participatif Citoyen de l’Hérault, un dispositif de participation citoyenne directe permettant à tous les citoyens dès l’âge de 11 ans de proposer leurs idées de projets et de les soumettre au vote citoyen. Les lauréats bénéficient d’un soutien financier du Département !

BUDGET PARTICIPATIF

>Le lancement des Trophées de l’innovation sociale
Petit nouveau cette année, un concours à destination des associations et organismes de l’économie sociale et solidaire (ESS).

L’objectif ? Leur permettre de développer des projets innovants sur des thématiques de l’alimentation, la transition écologique, l’aide à la personne ou encore l’usage du numérique.

Les lauréats, choisis par un jury professionnel bénéficieront d’une subvention d'investissement.
Lancement prévu en janvier 2024

  • C’est aussi à travers le dispositif Cap Jeunes que le Département soutient l’engagement citoyen.

Ici, c’est pour le volontariat auprès des sapeurs-pompiers que la collectivité agit.

En partenariat avec l’Association des Jeunes Sapeurs-Pompiers du Corps Départemental de l’Hérault, le Département a voté la création d’une aide inédite à l’équipement sportif de ces jeunes engagés en 3ème année auprès des Jeunes Sapeurs-Pompiers. En contrepartie d’une aide financière d’un montant de 100€, les jeunes seront amenés à faire part de leur expérience auprès d’autres jeunes. Pour Julie Garcin-Saudo, conseillère départementale et Présidente de la Commission Jeunesse qui présentait le rapport, « Ce projet permet de susciter des vocations par l’exemplarité, c’est un bel exemple d’engagement citoyen ! ».

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, dernier zoom sur le nouveau Comité des usagers des routes et voies vertes départementales !

Dans le cadre de son engagement « Route durable », les élus ont souhaité associer davantage les citoyens pour élaborer les politiques publiques adaptées aux nouveaux usages.

Philippe Vidal, Vice-Président délégué à l’aménagement du territoire présentait cette initiative : « En Hérault, on souhaite redynamiser notre action sous l’angle de la démocratie participative ! Ces instances de consultation sont présidées par des élus départementaux et accueilleront désormais une dizaine d’associations comme la Prévention routière, la Fédération française de cyclotourisme, celle des usagers des transports ou encore Mobicoop… ».

Encore de beaux projets pour engager l’Hérault sur la bonne voie, avec les Héraultais toujours !

Toute l’actualité

Haut de page