Site du Département de l'Hérault

07 oct. 2020

Thématiques Routes & Transports

Recycler un enrobé pour rénover la route ? C’est la solution proposée par deux procédés testés sur les routes de Combaillaux, Saint-Jean-de-Cuculles et près du Salagou.

Des travaux zéro déchet

La méthode Récyvia-e, expérimentée à Saint-Jean-de-Cuculles et Combaillaux, a tout pour plaire. La chaussée est recyclée à 100 % sur place ! Cela permet de réduire les déchets et d’économiser de nouveaux matériaux de carrières et réduit considérablement les allers-retours de camions pour transporter déchets et marchandises. Résultat : moins de pollution et moins de gêne pour les habitants.

 

Une touche végétale

Entre Salasc et Mourèze, à proximité du grand site du Salagou, c’est l’enrobé Biophalt® qui a été appliqué sur la route. Il est composé d’anciennes chaussées recyclées et d’un liant à base d’huile de pin et de résidus de l’industrie papetière. Il est fabriqué à froid pour dépenser moins d’énergie et libérer moins de gaz à effet de serre.

Avec ces deux procédés éco-responsables, le Département répond à plusieurs objectifs environnementaux : recycler, dépenser moins d’énergie et limiter l’émanation de gaz à effet de serre. Le vieillissement de ces enrobés sera surveillé. S’ils font leur preuve, ils pourront être appliqués sur d’autres routes.

Toute l’actualité

Vous pourriez être intéressé(e) par…

Haut de page