Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Département de l'Hérault

Les sapeurs-pompiers de l'Hérault dans l'action

19 Feb 2021

Thématiques Sdis Enfance & Famille Personnes handicapées Seniors Solidarité Territoire

Face à la crise sanitaire, les sapeurs-pompiers de l’Hérault sont en première ligne, non seulement pour les secours à la personne, mais aussi pour le dépistage et la vaccination contre la Covid-19.

Près d’un an après le premier confinement, la crise sanitaire s’inscrit
dans la durée et oblige les sapeurs-pompiers à une adaptation quasi
permanente.

« Il y a de bonnes nouvelles ! En 2020, nos interventions courantes comme les secours routiers ont baissé de 12%, affirme le Contrôleur-général Eric Flores. En revanche, nous avons dû relever de nombreux nouveaux défis. »

Mobilisés pour aider et porter secours avec une capacité de résilience qui a fait ses preuves, les 4 400 sapeurs-pompiers de l’Hérault n’ont pas chômé ! Élaboration de nouveaux protocoles d’hygiène, dépistage massif, prise en charge sécurisée des victimes et préparation de la campagne de vaccination font partie de leurs nouvelles missions.

Le SDIS 34 mobilisé pour le dépistage
Depuis le début de la crise, le SDIS34 a pris en charge + de 1500 personnes présentant des symptômes Covid-19 et réalisés + de 30 000 dépistages.
Le SDIS34 a été l’un des premiers de France à coordonner les dépistages dans les aéroports (Montpellier) et ports (Sète).

Le Département facilite la campagne vaccinale

Voir l'image en grand

Début janvier, le Département, la Région, la Métropole de Montpellier et le SDIS 34 ont affirmé leur volonté et capacité de faciliter et accélérer la campagne de vaccination contre la Covid-19.

Dans cette course contre la montre, le Président du Département s’est engagé à mettre à disposition 48 halles de sport, 72 casernes, les congélateurs et camions frigorifiques du Laboratoire Vétérinaire Départemental et du SDIS 34.

« Beaucoup de gens concourrent à la réussite de cette opération, explique
Pierre Tur, médecin colonel au Sdis34. Près de 150 médecins, 200 infirmiers, et des centaines de sapeurs-pompiers volontaires du SDIS 34, mais aussi des pharmaciens biologistes et des laborantins du Département seront mobilisés. »

À la demande de l’Agence régionale de santé, une équipe mobile est également en cours de constitution pour vacciner les personnes à mobilité très réduite.

La vaccination continue de se déployer selon les critères de priorité déterminés par le Gouvernement. Dans l’Hérault , 24 centres de vaccination sont actuellement opérationnels, dont 3 centres de secours du SDIS34 : Vailhauquès, Olonzac et Saint-Pons-de-Thomières.

Voir l'image en grand
Centres de vaccination au 18 janvier 2021

« On y vaccine pour l’instant les sapeurs-pompiers et professionnels de santé de plus de 50 ans, les personnes âgées de + de 75 ans et les personnes à haut risque, précise Pierre Tur. Au centre de Vailhauquès par exemple, on peut recevoir jusqu’à une cinquantaine de personnes dans l’après-midi avec les équipes mobilisées. »

« Comme pour le dépistage, les sapeurs-pompiers de l’Hérault se mobilisent pleinement pour participer à la vaccination du public, sous la tutelle de l’ARS et de la Préfecture. Nous sommes heureux de pouvoir être aux côtés des Héraultais, en dehors du contexte de l’urgence que nous pratiquons habituellement. » Lieutenant-colonel Aurélien MANENC, responsable vaccination du SDIS34

Début février 2021, + de 1800 personnes avaient reçu une première injection du vaccin PfizerBiontech, dont + de 250 pompiers. L’injection de la 2ème dose devrait débuter dans les prochains jours, et l’arrivée d’un nouveau vaccin devrait augmenter le nombre de personnes vaccinées.

Vous êtes concernés par la 1ère phase de vaccination ?
Vous pouvez prendre RDV sur le site doctolib.fr
En savoir plus

En appliquant les gestes barrières, je me protège, on se protège !

Avec l’apparition des variants « anglais » et « sud-africain », il est plus que jamais important de respecter les gestes barrières : port du masque, respect des distances de sécurité, lavage des mains régulier, aération des habitations et locaux professionnels, désinfection des points de contacts (poignées de porte, interrupteurs, rampes d’escalier, digicodes, matériels partagés).

Plus de 60% des contaminations sont à l’origine du non-respect de ces mesures, ensemble protégeons nous les uns des autres.

Toute l’actualité

Haut de page