Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Département de l'Hérault

Lucques et huile d’olives du Languedoc, des produits d’exception

21 janv. 2022

Thématiques Agriculture

Sélectionnez ces produits 100 % languedociens pour démarrer la nouvelle année, ils participent à la valorisation de notre territoire.

Les labels Appellation d’origine contrôlée (AOC) et Appellation d’origine protégée (AOP) qu’elles affichent, nous garantissent une provenance et une qualité supérieure contrôlées de l’arbre à l’assiette. Et ils participent à la préservation de nos paysages et de notre patrimoine !

L’AOC Huile d’olive du Languedoc, délicieusement unique

Grâce à la ténacité du Syndicat de Défense de la Lucques et de l’Huile d’olive du Languedoc (SAOHL), l’Huile d’olive du Languedoc a obtenu le label AOC en novembre 2020. Le millésime 2021 actuellement commercialisé est donc le premier à être labellisé !

Cette huile doit sa spécificité à la présence obligatoire d’au moins une des variétés principales : l’Olivière et la Lucques. Elles sont largement répandues sur l’ensemble du territoire et constituent l’ADN de l’appellation. Ces variétés doivent être majoritaires sans que l’une d’entre elles ne dépasse 70% des lots. D’autres olives peuvent compléter l’assemblage : la Picholine, la Verdale de l’Hérault, la Ménudel, l’Amellau, la Clermontaise ou encore la Rougette de Pignan.

L’Huile d’olive du Languedoc révèle des arômes de tomate et d’amande très typiques. On l’apprécie pour son piquant et son amertume, des caractéristiques qui varient selon les producteurs et les assemblages recherchés.

L’AOP Lucques du Languedoc, diamant vert d’Occitanie

La Lucques du Languedoc obtient l’AOC en septembre 2015 par l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO). L’AOP a naturellement suivi en février 2017.

Son territoire s’étend de Montpellier en passant par l’arrière-pays Lodévois et jusqu’à Carcassonne. Précisément, 67 communes dans l’Aude et 224 dans l’Hérault. Cette zone a été délimitée en fonction des conditions climatiques exigées par cette variété d’olive à la floraison précoce.

Le suivi de la production, du verger à l’assiette du consommateur, est irréprochable, des contrôles fréquents sont effectués. La qualité d’une AOP se doit d’être systématique. Le Syndicat compte à ce jour près de 140 producteurs d’olives dont les parcelles sont identifiées pour la production en Appellation.

L’AOP Lucques du Languedoc est une olive verte, entière, ni tailladée, ni cassée. Elle est unique par sa forme typique en croissant, sa couleur, sa chair ferme et ses arômes subtils d’avocat beurré. Elle peut être récoltée dès la fin du mois d’août, mais chaque année le climat impose sa loi et les dates peuvent varier. Conditionnées en bocaux ou en seaux, les olives sont dégustées à l’aveugle par une commission certifiée, qui doit confirmer l’appartenance du lot au cahier des charges. Calibre, couleur, fermeté, croquant, fibrosité : tout est évalué.

Zoom sur deux portraits de producteurs d’Huile d’olive du Languedoc

Pierre Marty, directeur de la coopérative oléicole de l’Oulibo : créée en 1942, la coopérative continue à perpétuer la culture de l’olivier en Languedoc. Cette structure s’engage à appliquer une charte qualitative très précise : faire des produits de qualité, assurer une bonne rémunération de ses adhérents, appliquer une politique d’investissement pour être toujours plus performante. Tout en tenant la place du plus gros producteur de Lucques du Languedoc AOP, la coopérative a été reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant en 2017, grâce à son savoir-faire unique.

Muriel De la Torre, propriétaire du Moulin de la Dentelle : entreprise familiale créée en 2009 à Villeveyrac. Muriel, s’emploie à fabriquer dans les meilleures conditions l’huile de sa production, avec le souci d’une agriculture raisonnée, ainsi que celle des petits apporteurs des villages environnants. Son nom « Moulin de la Dentelle » renvoie à la ligne rocheuse qui court de l’abbaye de Valmagne à Saint Pargoire. Il s’est adapté à une demande de plus en plus forte des agriculteurs et des particuliers, qui souhaitaient avoir la possibilité de faire des petits apports.

Retrouvez plus d’informations sur le site du SAOHL www.saohl.fr

Toute l’actualité

Haut de page