Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Département de l'Hérault

Solidarités territoriales, aménagement du territoire, économie agricole… le vote du budget 2024 continue

12 déc. 2023

Thématiques Assemblée Agriculture Aménagement du territoire Déplacement & Mobilité L'aide aux communes Solidarité Viticulture

Durant cette deuxième matinée de session, l’Assemblée a continué de voter la répartition du budget 2024, élaboré pour mener les projets de la majorité départementale pour un Hérault écologique et solidaire.

Claudine Vassas-Mejri, Vice-Présidente déléguée aux solidarités territoriales, à la transition numérique et à l’innovation, a ainsi présenté deux rapports consécutifs : celui du budget solidarités territoriales et celui consacré au numérique.

13,8 M€ pour accompagner les communes et intercommunalités

L’amélioration du cadre de vie, le maintien d’un service public de proximité ou encore la préservation des ressources du territoire sont des priorités du Département. 3 priorités en 2024 :

- Proposer un appui complet aux communes héraultaises : Le Département apporte son soutien dans le financement des projets, que cela soit pour la réhabilitation de centres anciens, de projets d’aménagement d’espaces ou d’équipements publics ou touristiques, de voiries, de pôles d’échanges multimodaux, travaux sur le littoral… Il participe également aux projets culturels et sportifs. En 2024, le Département poursuivra également la mise en place du Géoparc Terres d’Hérault.

- Gérer l’eau pour mieux préparer l’avenir : La qualité de traitement des eaux usées est essentielle pour préserver les milieux. Le Département est particulièrement actif dans l’aide aux communes pour les projets d’assainissement, d’eau potable aussi bien par des financements des projets que par l’assistance technique.

- Préserver et sensibiliser avec Hérault Littoral : Face à l’enjeu climatique, le Département a renforcé son engagement avec la Stratégie Hérault littoral 2030 (350M€ investis sur 2019-2030) conjuguant la préservation et la valorisation de ces lieux essentiels en Hérault.

Aussi, avec le concours « Habiter le littoral, demain ! », les professionnels ont planché sur des solutions concrètes d’aménagement adaptées à un quartier situé en zone rétro littorale en 2050. Le Département a aussi recruté un doctorant de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 pour étudier les axes d’amélioration de la prise en compte des risques littoraux dans les politiques d’habitat et réduire la vulnérabilité sociale des habitants face aux risques. En partenariat avec l’INA, le Département a lancé le site internet « Rivages héraultais » proposant 150 vidéos relatant 70 d’histoire du littoral. Découvrez le site internet ICI

A noter : En plus des 13,8M€ de budget, 16,4M€ d’autres aides aux communes sont intégrées dans les montants des fiches thématiques ( Eau et environnement, sport et loisirs, éducation, action sociale et logement, numérique et informatique, etc).

 

37,8M€ pour le numérique

Le Département est pleinement engagé dans la transition numérique de l’Hérault. Pour répondre aux besoins de services publics du territoire, il porte l’aménagement numérique par le déploiement des infrastructures tout en assurant le lien social. Pour la modernisation de ses services numériques et ses outils informatiques, il entend ainsi répondre aux besoins des publics de façon adaptée et inclusive.

- Toujours soucieux d’équité territoriale, le Département a choisi il y a 6 ans de relever un défi colossal contre l’injustice numérique : l’accès à la fibre optique pour tous ! Pour favoriser l’accès du numérique, il a ainsi lancé le plus grand chantier de service public depuis le déploiement du téléphone : l’installation de la fibre optique dans 286 communes de l’Hérault non raccordées par les opérateurs privés. Mobilisant 700 emplois, les 286 communes ont été rendues raccordables fin 2023 sur l’ensemble de la zone Hérault Numérique. En 2024, il restera 20 000 prises posant des difficultés spécifiques à réaliser pour atteindre l’objectif ambitieux de rendre 100% des foyers et entreprises de cette zone raccordables.

- Pour lutter contre la fracture numérique, le Département a mis en place le dispositif Pass numérique proposant un panel de formations adapté aux publics. Il soutient aussi la création de tiers lieux dans les communes rurales pour faciliter l’inclusion numérique, l’emploi, le coworking, des services de proximité offrant aux usagers un haut niveau de prestations, l’animation d’un réseau et des possibilités de mutualisations entre tiers lieux.

En 2024, le Département souhaite aller plus loin pour accompagner les 200 000 Héraultais en difficulté, notamment sur l’inclusion numérique, par la mise en place de nouveaux services numériques.

- Pour se protéger des cyberattaques en forte hausse, le Département se dotera de nouvelles mesures de sécurité robustes. L’ensemble des services utilisés dans les collèges et certains services du Département seront ainsi externalisés vers des Datacenters plus sécurisés. Afin d’assurer la continuité des services informatiques essentiels, y compris en cas de cyberattaque, la capacité du système d’information sera également renforcée. De plus, face à la multiplication des risques, l’ensemble des systèmes de sécurité dans les 160 bâtiments et 81 collèges (alarmes, contrôles d’accès, sécurité incendie, vidéosurveillance…) ainsi que la sûreté sur l’ensemble des sites continueront d’être améliorés en 2024.

 

94,2M€ pour les routes et mobilités

Philippe Vidal, Vice-Président délégué à l’aménagement du territoire, a ensuite présenté le budget consacré aux routes et mobilités.

L’Hérault s’engage pleinement pour des déplacements durables. En favorisant le vélo, aménageant des pistes cyclables, et innovant dans ses infrastructures routières, le Département prend des mesures concrètes pour une mobilité plus écologique à long terme. 3 axes stratégiques déployés en 2024 :

Aménager une route fluide et sécurisée :

- Les grands travaux d’aménagements routiers se poursuivent en 2024 : sur la Rocade de Béziers, avec le démarrage de la mise à 2x2 voies entre l’échangeur de Maraussan et le carrefour giratoire de l’Ardide; entre Lunel et la Grande Motte, la mise à 2x2 voies de la RD61 se finalisera ; la RD612 sur la desserte de Mireval, la RD2 à Clermont l’Hérault, la RD32 en traverse de Puechabon, etc.

- La sécurité routière constitue également une priorité d’action pour le Département, qui développe une stratégie globale en agissant à la fois sur les comportements et la sécurisation des routes. En 2024, un effort particulier sera engagé sur l’aménagement de nombreuses traversées de villes et villages : Pézenas, Puechabon, Gigean, Cazilhac, St Chinian, St Pons de Thomières, Colombières sur Orb, Magalas, Cessenon sur Orb…

- Le LIEN : le chantier entre dans une nouvelle phase : Après avoir mis en service en octobre 2022 les déviations provisoires pour libérer la zone du chantier nécessaire à la réalisation du tunnel et du giratoire, les travaux entrent dans une nouvelle phase : raccorder les unes après les autres les différentes branches sur le giratoire en cours de réalisation. Ainsi différentes étapes vont se succéder jusqu’à la livraison de l’échangeur à l’été 2024.

Innover pour des aménagements plus durables

- Dans l’Hérault, le recyclage constituera un axe fort de l’innovation routière en 2024 : Seront expérimentés cette année : des enrobés composés d’anciennes chaussées recyclées, de grosses buses en béton fabriqué avec des matériaux de démolition, des pistes cyclables réparées avec du béton à base de coquilles d’huîtres, une utilisation généralisée de graves recyclées dans le cadre d’un partenariat avec la fédération des travaux public. Parallèlement, une solution innovante de revêtement bas-carbone sera testée sur une piste cyclable.

- Le « plan bruit » de la collectivité sera également révisé en fin d’année pour continuer à mieux prendre en compte les nuisances sonores.

- 2 expérimentations s’inscrivent dans le « Plan Routes et Biodiversité » du Département : la pose d’un écuroduc expérimental de type tunnel pour garantir encore plus de sécurité aux écureuils roux qui traversent les routes départementales et l’équipement des routes de système anticollision pour les chauve- souris.

- Au total, 34 actions sont déclinées pour protéger la faune et la flore aux abords des routes (nichoirs à oiseaux, écopaturage, plantation d’arbres, installation de haies mellifères, zéro pesticide sur les espaces verts en bords de routes...). Pour cette démarche, le Département a reçu le 1er prix de l’Institut des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité.

Miser sur les mobilités douces et le covoiturage

- Avec le Plan Hérault Vélo 2019-2024, 70 actions sont déclinées pour encourager la pratique cyclable, dont : l’aménagement de pistes cyclables et des travaux pour résorber les discontinuités existantes, des équipements le long des pistes cyclables, l’aide à l’achat de vélos à assistance électrique (VAE), etc.

- La collectivité répond à la loi climat et résilience en adoptant le « Plan Hérault Covoiturage 2023-2028 » qui vise à promouvoir le covoiturage avec des mesures sur 5 ans.

8,8 M€ pour l’agriculture et l’alimentation

Yvon Pellet, Vice-Président délégué à l’économie agricole et à l’aménagement du territoire, a poursuivi en présentant le budget consacré à l’agriculture et à la conchyliculture avec comme objectif en 2024 :

 

- Le Département de l’Hérault a lancé en 2019 un plan visant à renforcer l’irrigation pour soutenir les agriculteurs face au stress hydrique et prévenir des incendies. Des solutions, telles que l’utilisation de ressources d’aqua Domitia, ont permis d’étendre les surfaces irriguées. Ce dispositif se poursuit.

- Le Département envisage la création de retenues hivernales pour irriguer des cultures, là où il n’existe aucune autre solution en été, tout en sécurisant les ressources locales (ressource Rhône). L’étude de faisabilité en cours (restitution printemps 2024) concerne 3 territoires : Florensac ; Pouzolles, Coulobres et Caussiniojouls, Autignac, Magalas et propose localement une concertation sur divers éléments d’opportunité. Ces retenues hivernales apporteraient localement un complément d’eau aux agriculteurs, collectivités et acteurs de la défense contre les incendies et permettraient la production de cultures nourricières.

"Les scientifiques comme les experts en hydrologie consultés le savent : il faut repenser notre façon d'utiliser la ressource en eau qui va se raréfier avec le changement climatique tout en accompagnant la résilience des agriculteurs." rappelle Yvon Pellet, Vice-Président délégué à l'économie agricole et à l'aménagement rural.

- Des actions écologiques, telles que la recherche de variétés résistantes aux maladies, la lutte biologique contre les ravageurs, et la réutilisation des eaux usées traitées, poursuivent leurs mises en œuvre.

- Renforcer l’engagement pour une alimentation locale et solidaire : poursuivre le Plan Alimentaire territoriale (Les circuits courts, la part du bio dans les cantines, l’accès de tous à une alimentation de qualité et la santé des populations.), Favoriser les circuits courts avec la plateforme Agrilocal34 (plateforme qui facilite la mise en relation entre acheteurs et producteurs locaux), sensibiliser à l’alimentation avec de nombreuses actions, construire une alimentation solidaire en lançant en février 2024 les « Trophées de l’Innovation sociale ». Dans ce cadre, le Département, accompagné d’un jury de socio-professionnels, entend récompenser les projets les plus innovants dans 4 secteurs, dont celui de l’alimentation.

"Le projet alimentaire territorial (PAT) : une démarche d'amélioration des systèmes alimentaires et de relocalisation de l'agriculture nourricière. C'est bien faire manger les Héraultais avec une alimentaire locale et de qualité" explique Yvon Pellet.

- Continuer d’accompagner les filière pêche, conchyliculture et l’élevage au travers du laboratoire départemental vétérinaire et les ports départementaux.

Toute l’actualité

Haut de page