Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Département de l'Hérault

Les pommes héraultaises ont du croquant !

14 déc. 2021

Thématiques Agriculture Développement durable Environnement Le Conseil départemental

Pour les fêtes de fin d’année et si vous ajoutiez des pommes locales et écoresponsables dans vos recettes ? Plein de vitamines, de fibres, de minéraux… elles apportent de la légèreté au repas.

Nous vous emmenons découvrir les belles pommes de Robert Cecchetti à Mudaison.

Dans le verger écoresponsable de Robert Cecchetti

« La pomme, c’est bon pour la santé, et ici, il n’y en a plus de mauvaises. » Robert Cecchetti, pomiculteur de Mudaison est aussi président de la Société d’intérêt collectif agricole (SICA) « Les vergers de Mauguio ». Pas besoin d’aller bien loin, donc, pour trouver des granny, pink-lady, gala, golden, et même la reine des reinettes, une variété ancienne difficile à produire ou la swing, une nouvelle variété uniquement en bio. La dizaine de pomiculteurs regroupée au sein de la SICA a produit près de 20 000 tonnes de fruits en 2020, sur 380 hectares de vergers répartis entre Saint-Aunès et Marsillargues. « Le gel du printemps dernier a détruit un quart de la production », indique toutefois Robert Cecchetti.

Leurs pommes, vendues en direct aux particuliers, à Mudaison, s’écoulent aussi auprès des détaillants, et des grossistes et via la centrale de Super U à Vendargues ou à l’export, en Europe et au Moyen-Orient. La SICA a des contrats avec Blédina, par exemple, et lui vend des golden pour les petits pots bébés. « Nous sommes engagés depuis 1996 dans une démarche « vergers écoresponsables » qui a favorisé notamment le retour de la biodiversité », explique le président. Avec formation obligatoire des adhérents et stations météo dans les vergers pour raisonner les interventions et les réduire au minimum.

Mobilisation anti gel

Après le gel exceptionnel qui a touché tout l’Hérault le 8 avril dernier, le Département, par solidarité, a prévu 1 M€ pour aider les arboriculteurs. « Leurs revenus ont été amputés du jour au lendemain et dans certaines zones, la perte atteint 80% voire plus », explique Christophe Fournier, chef de service à la direction Agriculture et Développement Rural du Département. « Nous intervenons entre autres sur les surcoûts induits par les tris qualitatifs de fruits sur les arbres ou par la taille des bois générés par le gel. » Les dossiers déposés en ligne, ont été instruits dans la foulée par la Chambre d’agriculture. « Les versements devraient arriver en décembre ou tout début 2022 », annonce le chef de service.

Découvrez les engagements du Département pour une alimentation locale et de qualité sur : monproducteur.herault.fr

Toute l’actualité

Haut de page