Votre version de navigateur Internet n’est pas compatible.

Le navigateur en cours d’utilisation ne permet pas d’accéder à toutes les fonctionnalités du site.
Pour une meilleure expérience, utilisez la dernière version du navigateur de votre choix

Site du Département de l'Hérault

Résister encore : Commémoration des 80 ans de la libération de l’Hérault

05 juin 2024

Thématiques Territoire

Pour les 80 ans de la libération de l'Hérault, le Président Kléber Mesquida a souhaité rendre hommage aux hommes et aux femmes de la Résistance qui ont œuvré pour notre liberté.

Résister encore

Il y a 80 ans, dans les terres brûlées du Midi rouge, une lueur d'espoir commençait à percer les ténèbres de l'occupation. C'était la Résistance française qui s'élevait comme un rempart contre l'oppression, avec ses femmes et ses hommes se dressant courageusement pour défendre la liberté.

Aujourd'hui, alors que nous commémorons les 80 ans de la libération de l’Hérault, il est essentiel de se souvenir de ces moments cruciaux qui ont marqué notre histoire, et de rendre hommage à celles et ceux qui ont sacrifié tant pour que nous puissions vivre dans un monde libre. Ce peuple de la nuit dont la mémoire fait que nous ne devons jamais céder aux sirènes de l’obscurantisme, de la xénophobie et de l’antisémitisme.

Il faut souligner le rôle souvent méconnu des femmes dans cette lutte héroïque. Elles ont joué un rôle vital dans la Résistance, bravant le danger et participant activement aux réseaux de renseignement, aux opérations clandestines et aux actes de sabotage. Leur contribution, au péril de leur vie, a été cruciale pour affaiblir l'occupant et restaurer la liberté.

Pour cet anniversaire historique, j’aimerais ici rendre un hommage particulier à trois d’entre elles.

 

Laure Moulin qui remplit plusieurs missions de terrain pour la résistance. En parallèle, elle garda, coda ou cacha des manuscrits ou papiers compromettants à Montpellier.

 

 

Madeleine Laissac qui, après avoir intégré la résistance en tant qu'agent de liaison du maquis, entra dans l'Armée secrète, et fut en charge du secteur de Murviel.

 

 

Marcelle Huc, enfin, institutrice et militante syndicale et politique, qui rejoignit en 1942 l'Armée secrète et Combat, et devint responsable des Mouvements unis de la Résistance (MUR) dans le secteur dit de Poilhes-Capestang en 1944.

Si leur rôle dans la Résistance a longtemps été méconnu du grand public, leur engagement a pourtant été fondamental pour affaiblir l'occupant et maintenir la flamme de la liberté.

Après la libération, par l’ordonnance du le 21 avril 1944, les femmes obtinrent enfin leur place dans la vie civique : le droit de voter et de se faire élire. Laure Moulin, Madeleine Laissac et Marcelle Huc devinrent respectivement conseillère municipale de Montpellier, première députée de l’Hérault et première conseillère générale de l’Hérault.

La Résistance, avec son courage indomptable et son dévouement sans faille à la liberté et à la justice, reste un pilier fondamental de notre identité nationale. Elle incarne la volonté de résister face à l'oppression et à l'obscurantisme, des valeurs qui transcendent les époques. Dans les montagnes escarpées du Midi rouge comme dans les ruelles étroites des centres-villes, la flamme de la Résistance brule toujours avec intensité, héritée des femmes et des hommes unis et déterminés à défendre farouchement la liberté, l’égalité et la fraternité.

Kléber Mesquida
Président du Département de l’Hérault

 

Toute l’actualité

Vous pourriez être intéressé(e) par…

Haut de page