Site du Département de l'Hérault

Vous êtes parents d’un ou plusieurs enfants âgés de moins de 6 ans, qu’ils aillent à l’école ou non : le Conseil départemental vous propose un dispositif d'accompagnement, pour la santé et l’équilibre de votre enfant.

Le sac de naissance

À la naissance de votre enfant, un sac offert par le Département vous est remis à la maternité ou à la mairie, au moment de déclarer votre nouveau-né. 

Il contient notamment le carnet de santé de votre enfant et les trois certificats de santé obligatoires (8e jour, 9e mois et 24e mois) à retourner remplis à la direction de la Protection Maternelle et Infantile (PMI). Il contient également deux guides : « Prendre soin de mon bébé », « Les modes d’accueil des moins de 6 ans » ainsi que des conseils pour la première année de votre bébé.

Les professionnels de la PMI sont à disposition pour

Un suivi en consultation du développement de vos enfants, sur rendez-vous et sans avance de frais. Un médecin assisté d’une puéricultrice vous reçoivent dans des locaux spécifiquement aménagés pour la pédiatrie. Vous pouvez également bénéficier en salle d’attente, de conseils de la part de psychologues ou d’éducatrices de jeunes enfants. Les vaccins peuvent être gracieusement mis à disposition des familles.

Vous soutenir dans votre rôle de parents ou suivre l’évolution de votre enfant à domicile. Des visites complémentaires en lien avec votre médecin traitant, les services hospitaliers, les maternités et les services médico-sociaux peuvent être organisées par les puéricultrices.

Ces consultations ne sont pas destinées à remplacer les médecins traitants. En cas de maladie aigüe, consultez votre pédiatre ou votre médecin généraliste.

Les consultations de la PMI

Quant aux consultations de PMI, on y parle de tout : de la santé de l’enfant, sa socialisation mais aussi de la relation parent-enfant et de l’épanouissement de toute la famille ! 

En dehors des maladies infantiles qui nécessitent une osculation pédiatrique, les parents préfèrent venir ici, nous explique Sylvie, puéricultrice de PMI, parce que les consultations sont plus longues et l’aide apportée vient bien au-delà du simple suivi médical. J’aide les familles à remplir le Dossier Presto (indispensable lors d’une première inscription à l’école maternelle), mais aussi les demandes d’inscriptions en centres de loisirs, certaines demandes d’aides sociales… Le suivi régulier nous permet de bien connaître les familles et de mieux répondre à leurs besoins. 

Le bus de la PMI

Pour les familles qui ne peuvent pas se déplacer dans les locaux de la PMI, un bus itinérant, équipé pour des consultations, tient des permanences d’une demi-journée dans les communes à faible densité médicale.

Un médecin, une sage-femme et une puéricultrice y accueillent parents et futurs parents.

Des kilomètres de prévention

Le bus de la protection maternelle et infantile sillonne les routes de tout l’Hérault, pour aller à la rencontre des parents, dans les villes comme dans les villages. C’est un service de proximité très apprécié que nous envient d’autres départements.

Ce jeudi après-midi, le bus de la PMI fait étape à Servian, devant le Centre communal d’action sociale.
La maman de Timéo a rendez-vous à 15 heures :

«J’apprécie de venir voir les professionnelles du bus à chaque consultation », déclare-t-elle. « La puéricultrice m’a suivie après mon accouchement, et elle connait bien mon fils. »

Cette proximité avec les patients qui habitent à quelques mètres, facilite le contact.

« C’est simple pour les parents de venir consulter près de chez eux, et complémentaire de leur médecin traitant »

commente le docteur Virginie F. qui assure les consultations. 

Dans le bus aménagé, le médecin pratique un examen médical, accompagné par une puéricultrice. On peut aussi bien avoir à peser et à mesurer l’enfant, qu’être à l’écoute de ses parents », décrit Nathalie C., puéricultrice. « D’une famille à l’autre, on peut aborder les modes de garde, la vaccination ou le soutien à l’allaitement » ajoute-t-elle.

Ces professionnelles l’affirment, leur travail est le même dans le bus ou ailleurs. Mais chaque consultation est unique :  Souvent, ces parents ont juste besoin d’être rassurés par un avis de professionnel », conclut le médecin.

« Le bus de la PMI nous permet d'aller au coeur de l'Hérault, où l'offre de santé est parfois peu présente. Si les professionnels PMI ne traitent pas les maladies courantes, leur présence et leurs conseils sont primordiaux pour les jeunes parents et leurs enfants ».

Véronique Calueba-Rizzolo, Vice-Présidente déléguée à la solidarité enfance - famille 

Pour en savoir plus sur les passages près de chez vous, et savoir où prendre rendez-vous : 

04 67 67 63 92

Le protéger en le vaccinant

Avant même d’aller en crèche, chez une assistante maternelle ou à l’école, votre enfant doit bénéficier des vaccins obligatoires précisés au calendrier vaccinal. Vous pouvez faire vacciner votre enfant de moins de 6 ans lors des consultations PMI (Protection maternelle et infantile) dans les Services Départementaux des Solidarités. Si vous habitez à Montpellier ou Béziers, des séances de vaccination sont organisées dans les services des mairies ou à l’Institut Buisson-Bertrand à Montpellier. 

Calendrier des vaccinations

 « Nos services de protection maternelle et infantile sont à la disposition de tous les Héraultais. Alors n’hésitez pas à venir les rencontrer dans les Maisons et Services départementaux des solidarités, près de chez vous. »

Véronique Calueba-Rizzolo, Vice-Présidente déléguée à la solidarité enfance - famille 

Suivi médical en école maternelle

Un bilan de santé peut être proposé à l’école maternelle aux enfants de moyenne et petite section. Des médecins organisent avec des puéricultrices ou des infirmières des dépistages sensoriels systématiques (vision, audition, poids, taille) en moyenne section. Vous pouvez demander un bilan complet de santé pour votre enfant. Il sera réalisé en votre présence. Il permet de faire le point sur le développement de votre enfant et son adaptation à l'école :

  • difficultés susceptibles de gêner ses apprentissages peuvent être décelées ;
  • des aides adaptées peuvent être proposées si nécessaires ;
  • un suivi des enfants repérés comme ayant des difficultés d'apprentissage est effectué ;
  • une aide à l'intégration des enfants en situation de handicap ou porteurs de maladie chronique est mise en œuvre.

N'oubliez pas de remettre à vos enfants leur carnet de santé afin de permettre de noter les résultats du bilan : c'est aujourd'hui un document qui permet de faire le lien avec les professionnels de santé, en particulier votre médecin traitant.

Dépistage école maternelle

Dans toutes les écoles du Département, les enfants scolarisés en moyenne section bénéficient d'une visite médicale gratuite.

Reportage dans une classe

Ce matin, la consultation est programmée pour le Docteur Christine Langeois aux Escholiers, à Saint-Jean-de-Védas. Une soixantaine d’enfants vont être reçus pour tester leur audition, leur vue et vérifier les vaccinations dans leur carnet de santé. Les enfants attendent, un peu excité ?, le médecin et la puéricultrice qui l’accompagne. « Leonor, c’est à toi ! », appelle le Dr Langeois. Après avoir vérifié l’état dentaire de l’enfant, c’est la puéricultrice qui assure la pesée et la mesure. Elle discute avec Léonor du dessin qu’elle vient de réaliser en attendant son tour. C’est l’heure du test auditif. La puéricultrice chuchote à l’oreille de l’enfant et observe ses réactions. « Nous utilisons un seuil de décibels prédéfini, avec un test fréquentiel, pour s’assurer de la bonne audition de l’enfant », décrit-elle.

Implications des puéricultrices et des infirmiers

L’écolière s’installe maintenant, sur une chaise. Place au test visuel, réalisé à l’aide de petites lunettes. L’enfant doit reconnaître une série de dessins à une distance de 5 mètres. Après quelques hésitations, elle va repartir chez elle avec une proposition de prescription (une prescription ? une propsition d’aller voir un spécialiste ?) chez un spécialiste, pour vérifier si elle doit porter de lunettes. « Notre rôle est préventif », décrit le Dr Christine L. « Ces tests  permettent souvent de dépister des pathologies qui peuvent être corrigées rapidement à l’âge de 4 ou 5 ans. » Et la formule fonctionne : 92 % des enfants scolarisés dans l’Hérault bénéficient de ces bilans de dépistage.

Chiffres clés 2020

  • 429 écoles maternelles
  • 14 015 enfants reçus en dépistage
  • 15% ont eu une prescription pour la vue
  • 6 % en ont eu une pour l’audition

Des médecins sur tous les fronts

Dépistage école maternelle

Médecins, infirmiers et puéricultrices œuvrent dans les services territoriaux de PMI. Dans les écoles, les enfants de 4 à 5 ans bénéficient d’un dépistage de la vision, de l’audition, de leur état bucco-dentaire, et sont pesés et mesurés. 

Les médecins sont amenés à rencontrer les enseignants de petite et de moyenne section pour évoquer l’intégration de leurs élèves dans la vie de classe. Des consultations avec l’enfant et ses parents peuvent être proposées, pour des tests plus fins, notamment sur le langage, la motricité ou leur développement. Si nécessaire, des prescriptions vers un spécialiste peuvent être proposées. En début d’année scolaire, les médecins PMI participent à la signature des projets d’accueil individualisés (PAI). Ces procédures encadrent la prise en charge des enfants scolarisés nécessitant des soins spécifiques, en cas d’asthme, de diabète ou d’allergies alimentaires, par exemple.

« Par l’action des médecins, des puéricultrices et des infirmières dans les écoles, le Département de l’Hérault est très attentif à sa mission de prévention auprès de tous les jeunes Héraultais. »

Véronique Calueba-Rizzolo, Vice-Présidente déléguée à la solidarité enfance - famille 

Aider les tout-petits à bien grandir

Asmae vient de fêter ses 3 ans. Fraîchement arrivée d’Espagne, elle va bientôt rentrer à l’école maternelle sans avoir eu le temps d’apprendre le français. La puéricultrice Sylvie qui l’accueille en consultation de PMI n’est pas inquiète : Asmae est dégourdie, elle s’adaptera vite. Pour préparer cette première rentrée, Sylvie propose à la maman d’Asmae de se rapprocher des différents dispositifs d’accueil (ou de « pré-socialisation ») du quartier.

Des ateliers collectifs, du soutien au développement de votre enfant sont proposés et animés par des professionnels, (atelier portage bébé, soutien à l’allaitement maternel, massage bébé, atelier d’éveil psychomoteur, atelier langage…)

Les lieux d'accueil enfants / parents (LAEP)

Une cinquantaine de lieux d’accueil enfants-parents ont été aménagés dans le département par le Conseil départemental de l’Hérault et la CAF. Ce sont des lieux accessibles aux futurs parents et parents d’enfants de 0 à 6 ans. L’entrée y est libre et gratuite. Les enfants y rencontrent des partenaires de jeux. Et les parents, une écoute attentive et bienveillante auprès de professionnels de l’enfance tenus au secret professionnel. 

Haut de page